L'Education Nationale autorise le nivellement par le bas des barèmes de notation

La réalité est claire : la grande majorité des élèves, en début de collège, écrivent comme ils parlent. Ils sont phonétiques, et ils veulent aller vite sur papier comme sur les supports numériques comme les smartphones (langage SMS!) et les ordinateurs (plusieurs fautes par ligne chez un élève moyen lors de la rédaction d'un texte, dans un logiciel de traitement de texte!).

 

La situation est tellement désastreuse aux Etats-Unis que des rumeurs laissent dire que les jeunes générations américaines apprendront à écrire sur clavier d'entrée de jeu, que la feuille de papier et le crayon seront enterrés !

 

Outre le fait que cela pourra arranger les gouvernants états-uniens que de maintenir connectés aux médias numériques et logiciels informatiques les jeunes générations qui deviendront grandes et sous influence (gouvernables facilement!), ces rumeurs démontrent une chose : les jeunes générations sont déstructurées à l'écrit, par le fait qu'ils consomment des pages et des pages de médias web ou téléphoniques, et qu'ils cherchent du sens dans ce qu'ils lisent sans « photographier » la structure d'un mot employé.

 

Nous sommes tous d'ailleurs obligés de nous relire sur papier pour déceler d'éventuelles fautes, car un écran empêche de tout voir correctement.

 

Le geste mécanique d'écrire sera aux oubliettes dans 10 ans en France ? C'est possible puisque l'on retrouve certaines pratiques culturelles états-uniennes 10 ans plus tard en France !

 

Nos jeunes ont des idées, beaucoup, mais ils ne savent plus les exprimer clairement. On enlevait la moitié des points sur une question il y a une dizaine d'années à un élève qui orthographiait mal sa réponse.

 

Aujourd'hui, l'enseignant donne tous les points si la réponse de l'élève est au minimum compréhensible ! Pour tous les points d'orthographe à retirer, l'enseignant les retirera à la fin de la correction globale de la copie et pourra pénaliser l'élève de deux ou trois points maximum en tout et pour tout, sur une note globale !

 

L'Education Nationale autorise donc, dans ses consignes officielles, le nivellement par le bas des barèmes de notation.

 

Rédacteur en Chef "Hugo"

Le 8 décembre 2016.

Commentaires

Veuillez entrer le code.
* Champs obligatoires
Aucune entrée disponible

Réforme du collège: le nivellement par le bas

Commentaires

Veuillez entrer le code.
* Champs obligatoires
Aucune entrée disponible
Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© www.nouvellecole.fr