Les orthophonistes sont débordés

Commentaires

Veuillez entrer le code.
* Champs obligatoires
Aucune entrée disponible

Que disent les spécialistes de la montée des dyslexies à l'école ?

Laisser les élèves devant leurs difficultés à écrire, lire ? Surtout non quand on sait que bien des élèves dyslexiques noient leur douleur dans des problèmes comportementaux en classe et en dehors de la classe !

 

L'Education Nationale doit lancer une vaste consultation nationale avec des linguistes habitués à fréquenter les méthodes de pédagogie différenciée, les orthophonistes, les enseignants, afin de discuter de relancer urgemment la méthode alpha-syllabique. Depuis les années 2000 on impose aux enseignants la lecture globale/compréhension d'extraits, alors qu'il faut en revenir à la lecture/compréhension d'oeuvres intégrales ! Combien d'élèves ignorent tout un tas de mots, en sortie de lycée, que des œuvres intégrales phares appartenant au patrimoine littéraire auraient pu facilement leur fournir ! Mais on ne lit plus que des extraits !

 

Avec la méthode mixte d'apprentissage de la lecture, les résultats ne sont pas à la hauteur face à la confrontation élève/récits. Les élèves butent sur tellement de mots qu'ils se retrouvent submergés lorsqu'il faut répondre à deux ou trois questions de compréhension. Les élèves qui ont appris à lire avec une méthode alphabétique ont des résultats nettement supérieurs à ceux qui ont appris via une méthode mixte. De toute façon, les orthophonistes parviennent à améliorer le niveau de tous leurs enfants-clients via la méthode alphabétique ! Pourquoi l'Education Nationale avance-t-elle constamment seule, sans jamais consulter les spécialistes qui tentent au quotidien, de rattraper les manquements accumulés année scolaire après année scolaire par les élèves ?!?

 

Maître-Reporter "Le Druide"

Le 8 décembre 2016.

Commentaires

Veuillez entrer le code.
* Champs obligatoires
Aucune entrée disponible
Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© www.nouvellecole.fr