Nos éditoriaux aux Entrepreneurs

La crise économique et sociale est au summum actuellement.

 

Et cela va empirer, compte tenu de l'état intellectuel de celles et ceux qui vous remplaceront ou vous aideront dans vos tâches au sein de votre entreprise. L'intelligence pratique que vous désirez ardemment n'est pas du tout la cause première de lutte pour une pseudo-égalité, dans l'Education Nationale actuelle.

 

Bien des élèves ne savent certes ni lire, ni calculer, ni écrire une phrase simple...alors imaginez s'ils doivent représenter l'image de votre entreprise au national ou pire, à l'export !

 

Quelques chiffres pour situer le problème de fond actuel : 97 % des sortants d'une filière professionnelle pointent chez Pôle Emploi. Car les filières professionnelles à la française, non-régionalisées selon vos secteurs locaux ni vos besoins locaux, conduisent à l'échec.

 

Autre chiffre, le dernier, 20 % d'élèves illettrés débarquent en sixième. Cela peut poser des problèmes pour candidater via des CV et lettres de motivation chez VOUS, cela peut sinon vous contraindre à la méfiance envers ce type de personnels qui, au fond, restera malléable face à toute influence extérieure à votre entreprise, vous mettant en péril, vous, et votre image de fabrique, image de marque, image de professionnalisme.

 

Chers entrepreneurs, il y a quelque solutions à vos problèmes du moment…, des solutions durables. Vous ne trouvez pas de personnels jeunes dans votre entreprise ? Eh bien demandez à recruter à même l'école, recruter celles et ceux dont vous pensez avoir besoin. Pour ce faire, rétablissez un lien majeur avec les établissements de type Lycées Professionnels et autres Centres d'apprentissage.

 

Donnez les cours aujourd'hui, qui permettront DEMAIN de sauver l'image, le projet de vos entreprises. Il est hors de question que les langues véhiculaires et vernaculaires du fameux anglais obtiennent à la fois tous les marchés et toutes les influences en France et dans le monde. Surveillez, renseignez-vous sur les méthodes des firmes anglo-saxones. Vous comprendrez que la lutte va bien au-delà de pourvoir à ses simples besoins en personnels du moment.

 

Demain c'est loin mais pour d'autres, demain est aujourd'hui. Soyons offensifs. L'école est à genoux, aidez-la comme vous pourrez. Faites-le pour l'image de vos projets et entreprises bien sûr, MAIS faites-le aussi pour ces enfants de la République qui ne demandent, au fond, qu'à être reconsidérés. Ils en bavent depuis deux générations. Bientôt une 3 ème génération perdue ? NON. JAMAIS.

 

Maître-Reporter « Le Druide »

Le 7 décembre 2016

Commentaires

Veuillez entrer le code.
* Champs obligatoires
Aucune entrée disponible
Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© www.nouvellecole.fr